Ce que je dois dire ou non, ce que je peux raconter ou pas sur les gens.

29 Déc 2013 | Réflexions | 0 commentaires

L’un est intérêts d’un tel projet, ce sont les tourments qu’il m’apporte. Je suis vraiment gâté : depuis 48 heures des centaines de noms, de visages, de lieux se sont présentés à ma mémoire, et autant de questions bien pourries comme j’adore :

Les cas à la con

  • Il y a plein de gens dont on sait plein de choses parce qu’on les a entendues dire. Faut-il en parler ? Evidemment ça n’est pas le but. Je ne suis pas là pour apprendre à untel qu’il a été cocu, à l’autre que son vrai père n’est pas celui qu’il croit, je ne suis pas là pour dénoncer. Le sujet de ce site c’est ma mémoire, pas la vérité.
  • Il y a plein de gens avec qui on a vécu des expériences qu’ils n’ont pas forcément envie de raconter à tout le monde. Ben oui. Discrétion, évidemment. Vous pouvez dormir tranquilles, vous règlerez vos comptes ailleurs.
  • Il y a plein de gens dont je ne parviens pas à retrouver le nom, ou le visage. Je sais qu’ils ont existé, mais je n’arrive pas à mobiliser ma mémoire. Exemple : l’institutrice que j’ai eue lors de ma deuxième année à l’école de Pompadour, entre madame Docaux et madame Roche. Je me souviens d’une dame très gentille que j’aimais beaucoup, je n’ai aucune idée de son nom, de son visage. Comme si le souvenir s’était effacé. Ces gens-là posent plein de questions pour le projet : faut-il attendre qu’ils reviennent à ma mémoire pour y figurer ? Dois-je demander autour de moi ? Enquêter ? Chercher sur Internet ?
  • Il y a des gens que j’ai rencontrés dans le cadre du travail et sur qui je peux avoir parfois une opinion très négative. Je pourrais en parler, mais je ne voudrais pas, si leur carrière se poursuit, que ce site puisse apporter la moindre information handicapante pour eux. J’appliquerai donc un devoir de réserve et me contenterai de raconter les expériences positives.
  • Il y a aussi les proches, avec qui j’ai tellement de souvenirs que ça serait vain d’établir un portrait. Je fais ce projet pour établir la liste des gens que j’ai croisés, pas pour recenser tous mes souvenirs. Les fiches consacrées à des proches seront donc essentiellement orientées sur les gens qu’ils m’ont fait rencontrer.

Classons un peu

Après tout ça, j’en arrive à la conclusion que les fiches sur les gens seront de différents types :

  • Proches : Ceux qui font tellement partie de ma vie que je vais devoir renoncer à dresser leur portrait, en dehors de la liste des personnes que j’ai rencontrées par leur intermédiaire
  • Portraits : Les gens que je ne connais pas forcément beaucoup, mais qui ont laissé un souvenir particulier dans mon esprit, un épisode, une phrase.
  • Réseau : Tous les gens que j’ai croisés, mais avec qui je n’ai jamais eu l’occasion de passer suffisamment de temps pour qu’on se connaisse vraiment. Pour ne pas rendre le site ingérable, je ferai des fiches collectives.
  • Enigmes : Les obstacles au projet, les gens qui pour des raisons diverses ne peuvent pas faire l’objet de la moindre description, parce que je ne sais plus comment ils s’appellent; parce que je sais qu’ils ont joué un rôle dans ma vie mais je ne saurais pas les reconnaître dans la rue… Il y en a plus que j’aurais cru.