Bruno Pourchet

27 Jan 2014 | Connaissances, rencontres, réseau | 0 commentaires

Bruno Pourchet était officier des haras. Il est arrivé à Pompadour lorsque j’avais une dizaine d’années. Un type sympa, à l’air un peu militaire. Il avait un chien, Junker. Un braque allemand qui nous suivait partout, Patrick Bideault et moi, lorsqu’on jouait dans les jardins du château de Pompadour.

L’appartement de fonction de Bruno se trouvait dans la tour de l’entrée du château. Avec Patrick (l’appartement de fonction de ses parents se trouvait aussi dans le château), on lui rendait souvent visite.

Bruno est devenu assez ami avec mes parents. L’été, lorsqu’il partait en vacances, il nous laissait Junker, car il était de la même race que notre chien Jos. Les deux chiens étaient potes. Les voir tous les deux arriver en frétillant lorsque je montais à vélo le chemin vers la maison est l’une des images de l’été à Pompadour dont je me souviens le mieux.

Ma mère, qui était gâteuse au point de faire des charlottes au chocolat à Jos (son plat favori, et le mien aussi, d’où concurrence), devenait encore plus mère-à-chiens lorsqu’on avait Junker à la maison. Elle leur faisait des clafoutis aux cerises. Avec de la chance il m’en restait un peu.

Pas de mots-clés pour cet article.