Monsieur Bertu

29 Août 2014 | Enigmes, ephémères, perdus de vue | 0 commentaires

Il était mon préfet, en cinquième. Un petit homme, assez sévère mais pas désagréable. On sentait bien que sa sévérité n’était que essionnelle, il suffisait de le voir dans son bureau, lorsqu’il était détendu, ou en train de discuter avec des s.

Petit, en costume toujours gris, marchant vite penché en avant, le teint un peu rouge, les tempes un peu dégarnies; je n’ai pas besoin de faire un gros effort pour revoir « Bertu » (à , on appelait les gens par leur nom, les prénoms n’existaient pas).

Voisinage...

Abonnez-vous à ce blog par email.

Entrez votre adresse email pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 61 autres abonnés

Archives