Le serveur de l’Expérimental qui m’a donné son casque de moto

14 Avr 2015 | Enigmes, ephémères, perdus de vue | 0 commentaires

L’été dernier, j’étais fauché. Certains jours je ne savais même pas comment j’allais m’acheter à manger le lendemain. Je prévoyais plusieurs jours à l’avance mes trajets pour ne pas dépenser trop d’essence. Et mon scooter était en mauvais état : il avait été volé, puis la police me l’avait restitué quelques semaines plus tard, sans mes casques. Je circulais donc avec des casques de récupération, sans visière, sales et qui faisaient mal à la tête.

Un soir de pluie, je mixais à l’Expérimental. Après la fermeture, je me suis mis à discuter avec le serveur, un type que je n’avais jamais vu. Il ne savait pas comment rentrer chez lui, je lui ai proposé de faire le détour. Il vivait vers Gambetta. Nous sommes donc partis dans la nuit, sous la pluie, et je me suis excusé pour mes casques sans visière, et pour ma difficulté à conduire sous la pluie battante, car j’étais obligé de fermer les yeux pour me protéger de la pluie… Nous sommes arrivés chez lui après un trajet assez pénible, et en arrivant, il m’a demandé de l’attendre : il n’avait plus de deux roues mais il lui restait un vieux casque.

Il est revenu avec un superbe casque, doté d’une visière impeccable. Ce soir là en rentrant, je ne sais pas pourquoi, j’ai pensé au Notre Père… « Donne nous aujourd’hui notre pain de ce jour et pardonne-nous nos offenses »… Ca n’est pas la seule fois au cours de cette période angoissante que j’ai croisé quelque chose qui ressemble à la providence.

Je n’ai jamais revu ce serveur. Je porte encore son casque.

Pas de mots-clés pour cet article.