Emilie Christophe

2 Mai 2015 | Enigmes, ephémères, perdus de vue | 0 commentaires

Emilie s’occupait, avec Guillaume Granié, de la communication de . Comme lui, elle est restée je crois du début à la fin de l’aventure.

J’ai le souvenir d’une fille très douce et discrète, très fine. Le souvenir qui me revient d’elle en rédigeant cette fiche, c’est une conversation au Delaville, à l’une des soirées “Métallo” qu’on a longtemps organisées entre anciens de .

Nous étions un petit groupe, je me suis retrouvé sur le tabouret voisin du sien.

Je me souviens qu’on a parlé de couple. Je la revois me dire qu’elle n’avait pas besoin de voir son eux tous les jours, au contraire. Qu’elle aimait bien lorsqu’il partait quelques jours. Que le sentiment d’être euse était parfois tellement agréable, qu’elle aimait le ressentir lorsqu’elle était sans lui.

Je comprends aujourd’hui que ça soit possible. C’est peut-être pour ça que j’ai retenu cette phrase, parmi toutes les autres échangées avec Emilie.

Voisinage...

  • Delphine Balle Delphine était chef de projet au Studio Grolier. Efficace, expérimentée, sérieuse, sympa. On n'a pas travaillé ensemble à cette époque , mais elle chantait dans Olga, le […]
  • Yves Lançon Yves Lançon, graphiste à . Un de plus ! Je ne l'ai pas beaucoup connu à l'époque. Je l'ai vraiment rencontré lorsqu'on a participé à un appel d'offres pour le ministère […]
  • Marie Borsatto Pendant longtemps, chez , j'étais l'un des plus vieux... J'avais un peu plus de trente ans quand j'y suis entré, et la plupart démarraient leur carrière (moi aussi, au […]

Abonnez-vous à ce blog par email.

Entrez votre adresse email pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 61 autres abonnés

Archives