Emmanuel Ortner

8 Mai 2015 | Enigmes, ephémères, perdus de vue | 0 commentaires

Emmanuel est arrivé à en troisième ou seconde. Je ne crois pas qu’il soit resté jusqu’au bac. Je me souviens d’un grand type très pale, avec des cheveux noirs raides, qui jouait bien au . Il avait un vrai charisme. On voyait bien que l’école n’était pas son truc, il bouillait. Je me souviens que son impatience était presque palpable. Ca n’a sans doute aucun rapport, mais je me souviens qu’il faisait partie de ceux dont les parents étaient divorcés. A l’époque, ça avait encore un petit côté impressionnant, surtout à je suppose.

L’image que j’ai de lui, juste au moment d’écrire cette chronique, c’est une image où il est dans la cour, en train de jongler avec un ballon. Ca n’est pas juste une image, c’est un vrai souvenir : je me souviens parfaitement de cet int, de l’endroit où il se tenait, qu’il était habillé en noir et qu’il avait des Smith. J’entends encore sa voix en train de parler tout en jonglant et en sautant.

Le fait que j’aie un souvenir si précis veut-il dire que cet int a vraiment existé ? Aucun moyen de le savoir.

Voisinage...

  • Monsieur DoussinaultMonsieur Doussinault était prof d'éducation physique au collège islas. Je l'ai eu comme prof de gym une ou deux fois entre la sixième et la terminale, et aussi comme prof de […]
  • Marc CambourakisLors de mon premier jour au collège islas, j'étais un peu perdu. Je débarquais de Limoges, les gens me disaient que j'avais "l'accent de Marseille", et j'étais parmi les plus petits de […]
  • Xavier SudreauJe ne suis pas certain que Sudreau s'appelait Xavier, et je ne sais plus qui il était, mais ce nom m'est revenu en brainstormant sur mes années à , et tout ce que je peux dire c'est […]

Abonnez-vous à ce blog par email.

Entrez votre adresse email pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 61 autres abonnés

Archives